Que se passe-t-il au MENESR ?

Publié le : 10/08/2014


Que se passe-t-il au MENESR ?

Les étudiants lauréats des concours de recrutement des enseignants doivent suivre leur M2 dans l'université d'inscription de leur M1. C'est ce qui était prévu et avait été annoncé aux étudiants (sinon, quelle continuité M1-M2 ?). Or, de nombreux étudiants ont été affectés en tant que professeurs stagiaires dans une académie différente de celle où ils sont inscrits en M2. Le ministère a reconnu qu'il y avait eu des erreurs et devait les corriger...

Interrogée le 22 juillet lors du CNESER, la DGESIP, en liaison avec le cabinet de G. Fioraso, avait assuré que ces affectations hors de leurs académies d'études des lauréats des concours ayant validé un M1 MEEF seraient ré-étudiées au cas par cas dans l'intérêt de l'étudiant. La réponse de la DGESIP confirmait la note de service du 10 avril 2014.
Mais, depuis le 22 juillet, très peu d'étudiants dans cette situation ont vu leur affectation changée. Beaucoup sont encore dans l'attente, sans réponse à leur demande de recours ; d'autres ont reçu un courrier fin juillet mais daté du 10 juillet, c'est-à-dire avant leur recours, confirmant purement et simplement leur affectation hors académie ; d'autres encore ont disparu de la liste des lauréats sur le site informatique du ministère, etc.

A moins d'un mois de la rentrée, cette situation est inacceptable pour les étudiants : prévoir un éventuel déménagement, ne pas pouvoir préparer la rentrée dans leur établissement scolaire (leur première rentrée qui plus est), être dans l'incertitude quant à la suite de leur master... s'inscrire dans une nouvelle ESPE pour un M2, avec des programmes pouvant être très différents de l'ESPE dans laquelle ils ont obtenu leur M1. Certains étudiants sont même actuellement affectés dans une académie où l'ESPE ne prépare pas le master qu'ils doivent valider !

Le SNESUP demande que cesse immédiatement cette maltraitance institutionnelle et que le MENESR assume pleinement sa mission de formation en revenant complètement sur ces affectations « hors-académie » pour les étudiants qui ont demandé la révision de leur affectation .

Extrait d'un courrier d'une étudiante (3 août) :
j'ai reçu hier un courrier stipulant mon affectation dans l'académie de Versailles. Ce courrier est daté du 10 Juillet, donc avant même la publication des résultats au Concours et les recours concernant ces affectations à la rentrée ! Je ne crois pas en conséquence que le moindre recours ait été examiné. Les règles du jeu ont été changées en cours de route ; devant l'impossibilité de nous maintenir dans notre académie d'origine, on ne nous a pas non plus demandé d'émettre des voeux pour d'autres académies... Nous sommes affectés sans tenir compte aucunement de nos impératifs de formation (VAE avec des contraintes géographiques précises pour achever mon diplôme dans mon cas) ou notre vie personnelle. Pour ma part, j'avais respecté la procédure, et cette situation m'inspire un sentiment de trahison, de dégoût devant le mépris avec lequel nous sommes traités en tant qu'individus...
Reste pour moi à résoudre la quadrature du cercle : aller à Versailles et ne pas pouvoir achever mon master dans mon académie de M1 (donc au final, ne pas être titularisée), ou ne pas aller à Versailles et achever mon master (mais au final, ne pas être titularisée)...


Paris, le 7 août 2014