MOTION PRÉSENTÉE PAR LA FSU, L’UNION ÉTUDIANTE, L’UNEF, FO-ESR, LA CGT, LA CGT, LA FAGE, LA CFDT, SUP-RECHERCHE UNSA, LE COLLECTIF 384...

Documents joints : 
Publié le : 12/06/2024

Ce mardi 11 juin 2024 se tient le CSA ministériel consacré à la formation des enseignant·es, et les organisations syndicales de l'ESR se sont rassemblées à 9 h 30 devant le Ministère de l’éducation nationale. À trois mois de la rentrée, le projet de réforme de la formation des enseignant·es et CPE est toujours un exercice à trous qui impose aux équipes un calendrier intenable, empêchant toute concertation et construction collective et contournant les procédures réglementaires de l'université.
 
Les élu·es et représentant·es au CNESER des organisations signataires renouvellent leur demande de report de cette réforme, accompagnée de l’ouverture de véritables négociations avec les organisations syndicales pour une autre réforme de la formation des enseignant·es :
qui respecte l’expertise des formateurs et formatrices ;
qui respecte les statuts de la fonction publique ;
qui respecte le fonctionnement universitaire dans la conception des maquettes et la gouvernance des instances ;
qui permette de mettre en œuvre à l’université une formation des enseignant·es de haut niveau.
 
Elles et ils appellent les collègues à ne pas devancer l'opérationnalisation d'une réforme pour laquelle nous ne disposons toujours d'aucun texte officiel. Il est complètement irresponsable de vouloir la mettre en place pour la session 2025 du concours.
 
Elles et ils demandent qu'un point d'information conséquent, qui permette le débat, soit mis à l'ordre du jour de la séance du 9 juillet 2024.
 
Motion votée par 27 voix pour et 2 abstentions